Après une première rencontre à Athènes en septembre dernier, 37 jeunes syndicalistes et militants belges, grecs et espagnols se sont retrouvés à Madrid du 26 février au 2 mars pour la seconde rencontre plénière de ce projet européen coordonné par les Jeunes FGTB.

IMG_1247 web II

5 mois après s’être quittés la tête en ébullition, le cœur empli d’émotions et… l’agenda rempli de missions, les jeunes participants du projet EPOCA ont pu présenter leurs réalisations et échanger leurs visions du militantisme national et européen.

Nos hôtes du syndicat Comisiones Obreras (CC.OO.) et du Consejo de la Juventud de España (CJE), nous ont réservé le plus chaleureux des accueils.

Alors que la rencontre d’Athènes avait pour objectifs de faire fuser les idées et de définir des thématiques de travail, celle de Madrid était dédiée à la diffusion des réalisations pratiques des partenaires et à la constitution de la « boîte à outil » de l’action collective, pour citoyens actifs et engagés.

Les thématiques de travail étaient larges : identification des discriminations au travail et en dehors, conditions de travail et emploi des jeunes, entre autres.  Les partenaires, réunis en binômes de travail, ont travaillé d’arrache-pied entre les deux rencontres pour mettre en œuvre ce qu’ils avaient proposé à Athènes. Les différents sujets ont été traités selon de nombreuses méthodes : sondages et interviews en entreprises, vidéos militantes, interviews dans des écoles/universités, discussions et débats dans des associations et des collectifs militants, etc. La grande quantité de matière et de données recueillie a été traitée puis analysée. Une fois les constats établis, les participants ont pu définir les actions collectives nécessaires pour agir.

Mais le projet EPOCA, c’est aussi une fenêtre ouverte sur les contextes politiques et socioéconomiques des pays partenaires.

Deux exemples pour illustrer tout cela.

Le premier. En arpentant la Puerta del Sol, nous avons rencontré un groupe de camarades de la Federación de Agroalimentaria des CC.OO. qui informait le public de la terrible décision qui venait de leur être annoncée : Coca-Cola, multinationale aux bénéfices plantureux, ferme plusieurs usines en Espagne et laisse 1253 travailleurs sur le carreau. Ce à quoi les partenaires grecs du projet ont pu préciser que les travailleurs de la même entreprise se retrouvent confrontés à une galère similaire en Grèce en ce moment. (plus d’infos : ccoo.es@cocacolaenlucha et agroalimentaria.ccoo.es)

Le second. Le gouvernement de droite conservatrice dirigé par Mariano Rajoy (Partido Popular) a annoncé en juin dernier sa décision de fermer le Consejo de la Juventud de España. Rien que ça… Créé par une loi de 1983, le CJE est un des symboles de la démocratie retrouvée à la fin du franquisme. Il porte la voix des jeunes d’Espagne sur la scène politique nationale. Mais son autonomie, et la liberté de ton qui en résulte, dérangent fortement le Partido Popular. Qui décide donc – dans un élan qui rappelle de bien tristes pages de l’histoire d’Espagne – de priver les jeunes de leur voix. La campagne internationale de soutien au CJE s’amplifie, mais n’a pas encore fait plier le Gouvernement espagnol. Passons le mot et soutenons-les ! (plus d’infos : #salvemoselcje, @_cje_ cje.org).

 Après 4 jours de travail et de rapprochement militant, quelques constats :

–          La plupart des réalisations pratiques des participants sont sur le site (youthepocaproject.eu)

–          La « boîte à outils » se remplit et prendra bientôt place sur le site.

–          L’hospitalité et le sens du militantisme du peuple d’Espagne ne sont pas des mythes

–          Etc.

Enfin, et surtout, cette rencontre a laissé aux participants un goût d’inachevé. C’est pour cela qu’ils ont décidé à l’unanimité de tout faire pour que le projet continue dans les prochains mois (voire les prochaines années…).

Gageons que si les actes s’accordent à ces dernières paroles, EPOCA pourrait devenir un projet-phare pour les vocations militantes d’aujourd’hui et de demain !

Logo EPOCA

logo BIJ grandLogo Jeunesse en Action FR