P1010886

Le jeu « Tous ou rien » a été développé par des jeunes pour des jeunes !

Aussi adapté à un public adulte, « Tous ou rien » est un jeu hybride, entre jeu de l’oie et jeu de rôles et propose une simulation globale d’une société dans laquelle les mécanismes de solidarité sont à découvrir ou à construire.

Il s’agit d’opérer des choix en faveur d’une société plus solidaire ou non au gré d’évènements de société ou du quotidien de familles aux profils socioéconomiques bien différents. Les joueurs et joueuses peuvent ainsi élaborer leur propre scénario de développement mais, attention, si une famille est en banqueroute ou perd sa liberté (physique et de choix, retirée par le pouvoir dominant), le jeu s’arrête immédiatement !
La réussite du jeu tient dans la force de créativité et de négociation des participants.
Les règles du jeu décrites succinctement ici ne sont pas exhaustives, face à des situations injustes (les mesures d’austérité par exemple), les joueurs et joueuses peuvent, ensemble, mobiliser leur inventivité pour penser d’autres solutions, opter pour d’autres perspectives socioéconomiques face aux propositions ou aux mesures imposées par le maître de jeu. Bref, tout est possible à condition d’être plausible.
Il ne s’agit donc pas simplement de veiller au développement de son propre « clan » mais aussi à s’interroger sur celui des autres familles et réfléchir à des stratégies collectives pour éviter que le jeu ne s’arrête.

Objectifs du jeu « tous ou rien »

  • Favoriser l’émergence de mécanismes de solidarité interpersonnelle et structurelle.
  • L’écoute et l’échange d’idées entre les joueurs pour analyser des attitudes solidaires/individualistes à adopter face à des événements familiaux et/ou sociétaux.
  • Découvrir les mécanismes institutionnels de solidarité ou d’individualisme.
  • Se doter d’outils pour développer un esprit critique, une analyse globale dans un contexte plus général.

Les thématiques illustrées :

Syndicat, Services publics, Comité d’élèves, Médias, Association de parents, Justice, Loi du travail, Partis politiques, Contributions, Police, Migrations, Banques, Environnement, Économies, Mobilité, Enseignement, Culture, Maison de jeunes, Santé, Comité de quartier, Chômage, Congés payés, Sécurité sociale Liberté d’expression, Technologie.

 

En pratique.

Le plateau de jeu est divisé en nombre de jours du mois, en charges mensuelles et est doté de caisses privée et publique. Il met en scène la vie d’un quartier, d’une ville, d’une société où les rapports de force, conflits d’intérêts apparaissent.
Méthodologie.
Le jeu « Tous ou rien » reprend ainsi quelques principes de l’Education permanente (dite aussi « populaire ») ; il s’adresse à tous les publics, sans distinctions d’âges ou socioéconomiques. Par la capacité à interpréter un rôle et à se décentrer, il contribue à la formation de CRACS (Citoyens Responsables Actifs Critiques et Solidaires). Par l’apprentissage et la validation collective de règles communes, il permet la définition d’une société plus juste et solidaire.

Conditions de jeu.

• Couverture de toute la communauté française de Belgique.
• Gratuit.
• Pièce spacieuse.
• 2h de jeu. + évaluation.
• Min 12 joueuses/eurs, Max 20 joueurs/euses, à partir de 16 ans.
• Présence d’un/e accompagnateur/trice.
• Possibilité de jeu en formation d’adultes (OISP/EFT…)

En partenariat avec :

– L’interrégionale Wallonne de la FGTB. www.fgtb-wallonne.be/
– Conseil d’Arrondissement de l’Aide à la jeunesse de Liège. www.caaj.cfwb.be
– Compas Format. www.compas-format.eu/
– ProJeuneS – www.projeunes.be/
– AFICO Asbl. www.afico.be/
– Art of Games – www.artofgames.com