Les injustices n’ont pas disparu, au contraire ! La situation est de nouveau en train de s’aggraver pour la majorité de la population : les inégalités économiques n’ont jamais été aussi grandes. A l’échelle de la planète, 85 riches possèdent autant que la moitié de l’humanité !

En Belgique aussi les inégalités existent : 15% de la population vit sous le seuil de pauvreté et les 20% les plus riches possèdent 61% du patrimoine financier. On impose des cures d’austérité massives alors qu’il est clair que nous ne sommes pas responsables de la crise ! Pour économiser, le gouvernement belge va « assainir les finances publiques », c’est-à-dire consacrer moins d’argent aux services publics. Et pendant ce temps, les entreprises continuent de licencier en masse…

L’austérité va te toucher de plein fouet. Comme avec l’allongement du stage d’insertion à 12 mois et alors que tu touches nada, tu seras déjà contrôlé avec le risque de voir ta période de stage encore allongée.

Les multinationales et les banques ne sont pas mises à contribution ! Elles continuent à faire des milliards de bénéfices, ne payent pas d’impôt et, pour certaines, licencient pour gagner plus. Nous voulons une économie au service des gens, un enseignement démocratique et une société égalitaire.

Se syndiquer en tant que jeunes est une nécessité !

Tu es étudiant…

                                   … et tu as un job

En 2012, la loi sur le travail étudiant a changé : tu peux désormais travailler 50 jours répartis sur l’année civile. Mais attention ! Chaque année, des centaines d’étudiants rencontrent des problèmes sur leur lieu de travail : manque de sécurité et accidents, heures impayées…

Les Jeunes FGTB t’informent de tes droits, te défendent et revendiquent une meilleure protection pour tous les jeunes travailleurs, y compris les étudiants.

… et tu es apprenti

Les jeunes sous contrat d’apprentissage sont censés apprendre leur métier sur le terrain. Mais certains employeurs profitent d’eux : ils ne leur confient que des tâches secondaires, leur font prester des heures supplémentaires non payées et ne respectent pas leurs obligations en matière de sécurité et de formation. Les apprentis ne sont pas des sous-travailleurs !

En plus, il existe des différences de rémunération et de droits en fonction du type d’apprentissage que tu choisis.

Les Jeunes FGTB te défendent en cas de problèmes et revendiques des droits renforcés pour tous les apprentis.

… et tu dois financer tes études

Les frais d’inscription aux études supérieurs, le coût des syllabus et du matériel scolaire augmentent d’année en année. Trouver un kot convenable à un prix raisonnable est devenu le parcours du combattant. Et pourtant, les universités et hautes écoles confient de plus en plus la gestion de leurs logements étudiants à des sociétés privées dont le but est de faire du profit. Résultat : les loyers augmentent.

Il est parfois difficile de payer ses études. Bien sûr, il existe des bourses mais elles sont mal adaptées aux nouvelles réalités sociales. De nombreux étudiants sont obligés de travailler pour financer leurs études… et trimer au boulot pour payer ses études, c’est du temps en moins pour étudier.

Les Jeunes FGTB se battent pour un refinancement massif de tous les niveaux d’enseignement et un accès garanti pour tous aux études supérieurs.

Tu es jeune travailleur

… avec ou sans emploi

Contrats intérimaires d’une journée, contrats à court terme (CDD), alternance de période boulot/chômage, plans ACTIVA, ou tout simplement chômage de longue durée, avec ou sans allocations : il est de plus en plus difficile pour les jeunes qui sortent de l’école de faire des projets d’avenir dans une telle insécurité économique.

Loin d’apporter des solutions durables, les récentes mesures d’austérité du gouvernement ne vont faire que renforcer les difficultés des jeunes travailleurs et créer encore plus de jobs précaires. Les Jeunes FGTB se battent pour des contrats de travail et un revenu qui garantissent une sécurité d’existence pour tous, aujourd’hui ET demain.

Tu veux une société

… sans discrimination

Basée sur la solidarité, la tolérance et le respect de tous. La haine des autres et le rejet de la différence ressurgissent toujours en période de crise : c’est toujours plus facile de se trouver des boucs-émissaires.

Ne jouons pas le jeu de ceux qui, comme l’extrême-droite, veulent nous diviser. Au contraire, unissons-nous pour lutter contre les injustices engendrées par notre système économique ! La seule vraie division, elle est entre les travailleurs et leurs patrons ! Entre les pauvres et les très riches. C’est contre les patrons, les gros actionnaires et les riches qu’on doit se battre, et pas contre ceux qui vivent dans les mêmes conditions que nous. Les Jeunes FGTB se battent contre toute forme de sexisme, de racisme et d’homophobie.

… écologique

Une économie qui cherche uniquement le profit ne peut que détruire notre planète et ses ressources naturelles limitées.

Si nous continuons avec le fonctionnement actuel de l’économie, nous allons droit dans le mur. La prospérité et le bien-être ne se mesurent pas qu’avec les chiffres du P.I.B. !!! Nous n’avons pas de planète de rechanges. Il faut d’urgence concrétiser les alternatives qui sont déjà proposées ! Les Jeunes FGTB se battent pour une société et une économie respectueuses de l’environnement. Avec nous, bats-toi pour une gestion durable et à long terme des ressources planétaires.

… une société égalitaire et solidaire,

     une société véritablement socialiste !

Depuis 5 ans, c’est-à-dire depuis la crise financière de 2008, on entend dire que notre système économique est devenu fou. Les multinationales n’ont jamais fait autant de bénéfices et grâce à un tas de réductions fiscales, certaines paient moins d’impôts qu’un couple de travailleurs. Pendant ce temps-là, les citoyens subissent de plein fouet les conséquences des plans d’austérité imposés par toute l’Europe.

Certains commencent à accepter l’idée que le capitalisme doit être régulé et les marchés financiers contrôlés. C’est déjà un premier pas, mais pour nous, c’est une illusion de croire que le capitalisme peut être régulé. Si on veut une société égalitaire et solidaire, une société sans crise économique et sans austérité, une société où chacun pourrait avoir un logement, un salaire correct et un enseignement décent, il faut en finir avec le capitalisme et sa logique de profit.

Les Jeunes FGTB se battent pour une société où la majorité de la population est au centre des préoccupations et où l’économie est au service de la collectivité et pas l’inverse. Une société où l’humain, la santé, l’éducation et les ressources naturelles ne sont pas des marchandises. Ensemble, on peut inverser la tendance et se battre contre le capitalisme pour plus de justice sociale et une répartition équitable des richesses produites !