s'unir
lutter

Les Jeunes FGTB en Colombie dans le cadre d’une campagne continentale de syndicalisation des jeunes

Les Jeunes FGTB en Colombie dans le cadre d’une campagne continentale de syndicalisation des jeunes

13.01.20

Du 3 au 11 novembre 2019 les Jeunes FGTB se sont rendus, en collaboration étroite avec l’IFSI (Institut de coopération syndicale internationale soutenu par la FGTB), à Bogota dans le cadre de la campagne continentale de syndicalisation Jeunes « Dame esos cinco » (Tape m’en cinq en français). Trois jours de rencontres et de débats étaient organisés autour des thématiques aussi variées que l’«ubérisation » du travail, les droits environnementaux, la démonstration des méthodes et actions propres à chaque pays participant, …

Nous étions en compagnie d’une cinquantaine de jeunes issu·e·s d’une dizaine de pays d’Amérique Centrale et Andine tels que la Colombie, le Pérou, le Costa Rica, l’Equateur… Les échanges, enrichissants et constructifs, posaient la question de la formation et de la participation des étudiant·e·s et des jeunes travailleur·eus·es dans les structures syndicales de leur pays. Contacts furent pris à l’issue de ces quelques jours de travail et de découvertes pour tenter de façonner des actions communes car si celles-ci prennent des formes différentes, la volonté d’une société libérée du capitalisme et de l’exploitation des ressources naturelles s’est avérée être un but commun.

La deuxième partie du séjour a vu l’arrivée d’une centaine de syndicalistes et représentant·e·s de la société civile. Les thématiques, non plus uniquement fixées sur les jeunes travailleur·euse·s, étaient multiples et variées : accélération du processus de paix en Colombie, droits indigènes, responsabilités sociales et environnementales des multinationales, droits des femmes, … Les groupes de travail mixaient hommes et femmes, jeunes et moins jeunes, syndicalistes ou militant·e·s des droits humains, toutes et tous réuni·e·s dans un esprit d’échange et de construction de revendications internationales.

Le travail de ces quelques jours aboutira d’ailleurs à la rédaction commune d’une feuille de route adoptée à l’unanimité.

Nous avons eu la chance de rencontrer de jeunes syndicalistes issu·e·s de pays aux réalités sociales diverses : certains connaissent des systèmes politiques violents, des situations nationales ou tout ce que nous connaissons en Europe est encore à construire. Certain·e·s camarades pratiquent encore aujourd’hui leur militantisme au péril de leur vie ; la violence étatique subie par nos camarades américain·e·s est indescriptible. Néanmoins, la description de la répression d’état de certains pays européens que nous leur avons apportée nous a mis sur la défensive : cela commence toujours de cette façon, nous ont-ielles dit, et à force de banalisation l’extrémisme étatique s’installe plus vite qu’on ne le pense.

De cette expérience internationale inoubliable se sont affirmées des certitudes renforcées : nous devons tout faire pour préserver et améliorer notre système social et la préservation des droits humains en Europe, nous devons apporter notre soutien et toute notre énergie à appuyer nos camarades dans l’obtention de victoires à leurs légitimes revendications !

Les jeunes FGTB remercient encore l’IFSI pour cette chance que nous avons eue de participer à cet échange international ; nous espérons pouvoir encore participer, voire, qui sait, organiser ce type d’échanges avec leur collaboration !

LinkedIn Facebook

En visitant et en utilisant ce site web et en prenant contact avec le responsable du traitement, vous consentez expressément à ce que nous recueillions et traitions, selon les modalités et principes décrits dans la charte vie privée, vos données à caractère personnel.

J'accepte