Actualités

Appel à un Front social contre le jobdeal

octobre 19th, 2018|0 Comments

Appel à tou.te.s celles et ceux qui souhaitent se coordonner contre les propositions du gouvernement et son projet de société, visant à nous opposer tou.te.s contre tou.te.s. Appel pour un meeting visant à constituer un [...]

David contre Goliath. Acte 2. Soutien aux travailleuses et travailleurs de Mestdagh

octobre 19th, 2018|0 Comments

Après Lidl, c’est le groupe Mestdagh qui devra entendre les travailleuses et travailleurs. Depuis quatre jours, le bras de fer s’opère entre salarié.e.s et direction du groupe Mestdagh. Le mouvement s’élargit aujourd’hui aux personnes travaillant [...]

Assemblée européenne de coursier.ère.s – 25 & 26 octobre – Bruxelles

septembre 5th, 2018|0 Comments

Les 25 et 26 octobre 2018, les livreurs et livreuses à vélo de toute l’Europe, ont décidé de se réunir à Bruxelles pour s’organiser et lutter pour de bonnes conditions de travail pour toutes et [...]

Brochures

FGTB_TonJob18 cover

FGTB_AgendaApprentirecto

FGTB_GuideSurvie17_Web-1

lexiquepgdg

Detox 2 antireac - Cover

Autres brochures

 

 

Appel à un Front social contre le jobdeal

logo2

Appel à tou.te.s celles et ceux qui souhaitent se coordonner contre les propositions du gouvernement et son projet de société, visant à nous opposer tou.te.s contre tou.te.s.

Appel pour un meeting visant à constituer un Front social et formuler des alternatives ce 29 septembre pour infléchir la politique du gouvernement.

Appel à organiser des actions fortes contre celles et ceux qui orientent la politique du gouvernement, les employeurs et employeuses membres de la FEB.

Le gouvernement Michel vient de sortir ses dernières propositions de mesures à l’occasion de son accord d’été.

Plusieurs mesures sont pour nous inacceptables :

  • La fin du système d’ancienneté et son remplacement par des critères de productivité et de compétence : en basant l’évolution des salaires sur la productivité, le gouvernement imposera une politique de concurrence effrénée entre travailleurs et travailleuses à l’intérieur même des entreprises. Cette concurrence aura pour conséquence certaine une pression à la baisse sur les salaires.
  • La dégressivité accélérée des allocations chômage : en plus de renforcer les mesures précédentes, le gouvernement entend renforcer la pression sur les chômeurs et chômeuses en les incitant financièrement à accepter n’importe quel boulot.
  • La mise en place d’un service communautaire : le gouvernement souhaite fournir au patronat un grand nombre de travailleurs et travailleuses non qualifiés et gratuits, payés par la collectivité.
  • L’aménagement et la gestion des fins de carrière : le gouvernement souhaite gonfler la masse de travailleurs et travailleuses, saturant d’autant plus le marché de l’emploi. Cette politique, demandée par le patronat, vise à revoir les salaires et la qualité des emplois à la baisse.
  • Le renforcement des starterjobs : le gouvernement veut des emplois à salaire réduit pour les jeunes.

Les mesures proposées par le gouvernement illustrent quel genre d’avenir les patrons nous réservent. Celui d’un monde de la productivité effrénée, de la concurrence, des burn-out, des emplois sous-payés et de la précarité.

Le gouvernement veut créer une société qui oppose les jeunes et moins jeunes, les travailleurs et travailleuses avec ou sans-emplois, les valides et les malades.

Le gouvernement veut baisser les salaires.

Ce « jobdeal », loin de créer de l’emploi, est avant tout un accord pour les patrons, un deal des patrons ! Une arnaque qui fera baisser les salaires et qui ne résout pas le problème du manque d’emploi chronique.

Ce jobdeal est inacceptable !

Les attaques de ce gouvernement s’inscrivent dans la continuité d’un processus de destruction de nos acquis sociaux en cours depuis 30 ans. Il est temps d’agir et de constituer un front social pour endiguer cette offensive.

Cet appel est une première étape, nous savons que le combat sera long mais il commence dès aujourd’hui.

 

 

logo-wchUnir_web

Nouvelles brochures Jeunes FGTB:

Détox 2 Antiréac

Élections sociales 2016

Poser une question

Bienvenue aux Jeunes FGTB.

N'hésite pas à nous poser ta question par le biais de ce formulaire. Qu'il s'agisse de tes droits aux allocations familiales, à une bourse, tes droits en tant qu'étudiant jobiste, apprenti ou jeune délégué, nous tâcherons d'y répondre dans les meilleurs délais.
Poser une question
Se syndiquer

Jeunes FGTB

S’affilier aux Jeunes FGTB est une première porte d’entrée vers le monde syndical. La syndicalisation te permet d'être informé, orienté ou défendu mais aussi de participer à des échanges, activités sportives et culturelles, d'agir dans un réseau de jeunes militants afin de tenter de rendre le monde plus juste.
Se syndiquer

Pourquoi un syndicat?

  • Tu souhaites recevoir des infos précises sur les sujets qui te concernent?
  • Tu en as marre d’être renvoyé de service en service pour connaître tes droits?
  • Tu travailles ou as travaillé comme jobiste et ton employeur ne te semble pas correct ?
  • Tu es apprenti et tu te demandes si ton contrat est bien respecté?
  • Tu as besoin d’un coup de pouce pour préparer ta recherche d’emploi?
  • Tu aimerais participer à des évènements culturels, sportifs et militants?
  • Tu veux simplement changer le monde car tu en as marre des discours racistes, sexistes et individualistes?

Un syndicat de combat!

Les Jeunes FGTB c’est un syndicat qui se bat à tes cotés pour améliorer tes conditions d’enseignement et de travail, défendre tes droits et te permettre d’entrer dans un réseau solidaire avec d’autres jeunes.

En savoir plus

5 Raisons pour s’affilier aux Jeunes FGTB

Etre informé(e) sur tes droits au travail; l’affiliation est gratuite jusque 25 ans; tu reçois des conseils et un accompagnement personnalisés; tu es défendu(e); tu peux agir collectivement dans un réseau de jeunes militants contre tout ce qui te semble injuste!

S’inscrire maintenant!